Visites de logements autorisées !

Les visites de logements seront autorisées à partir du 28 novembre

Les visites de logements seront autorisées à partir du 28 novembre - TERRASSES ET JARDINS

Plus de trois semaines après leur nouvelle fermeture, les agences immobilières vont pouvoir rouvrir leurs portes.

C’est un ouf de soulagement qu’ont poussé les agents immobiliers! Après plus de trois semaines de fermeture – au public – (qui s’ajoutent aux deux mois du premier confinement), les agences immobilières vont pouvoir rouvrir à partir du samedi 28 novembre comme les professionnels le réclamaient depuis plusieurs jours. Le président de la République a annoncé ce mardi la réouverture des petits commerces à cette date.

Le président de la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) Jean-Marc Torrollion et une source gouvernementale bien informée nous ont confirmé que les agences immobilières seraient bel et bien concernées. Conséquence: les visites de logements seront à nouveau autorisées, comme l’étaient jusque-là les déménagements. À condition de respecter un protocole sanitaire de branche – et donc différent de celui des petits commerces – bien strict, «négocié avec les organisations syndicales, transmis à la ministre (chargée du Logement, Emmanuelle Wargon)» mais pas encore officiellement validé par le Conseil scientifique, selon Jean-Marc Torrollion. «Si aucune modification n’est demandée d’ici ce soir, il sera applicable tel quel samedi», précise le président de la Fnaim.

Concrètement, ce protocole, dont Le Figaro a pris connaissance, prévoit que seules sont autorisées les visites de biens pour l’achat ou la location d’une résidence principale et qui ont été validées par le propriétaire du bien immobilier. Ce dernier devra avoir été prévenu par écrit de la date et de l’heure de la visite. Un bon de visite sera signé de manière dématérialisée ou à défaut sur place, par toutes les parties.

En amont, une sélection accrue des candidats devra être effectuée, afin de limiter autant que possible les visites «inutiles». L’acheteur/le locataire devront, pour cela, fournir un justificatif. Les détails du protocole leur seront adressés par mail avant la visite. Ainsi, ils devront respecter les gestes barrières, la distanciation physique et porter un masque et avoir en sa possession du gel hydroalcoolique. En cas de non-respect de ces règles, les visiteurs ne pourront pas visiter le logement.

Dans le cas d’un bien vide, les visites seront espacées: 1 par demi-journée. Le candidat à l’achat/location ne pourra pas être accompagné, en dehors de l’agent immobilier. Chaque visite ne devra pas durer plus de 30 minutes. Le logement sera aéré avant la première visite puis entre chaque visite. Aucune visite groupée (avec plusieurs candidats) ne sera autorisée.

Si le bien est, en revanche, occupé, «l’approche la plus prudente tend à limiter les visites», peut-on lire dans le protocole. L’agent immobilier devra demander l’accord écrit de l’occupant avant chaque visite. Toutes les personnes présentes dans le logement devront porter un masque et s’être nettoyées les mains avec du gel hydroalcoolique. À défaut, la visite sera interrompue. Les portes et les fenêtres devront être ouvertes/fermées par l’occupant. Dans l’idéal, pas plus de deux personnes devront être présentes dans chaque pièce lors de chaque visite, «en respectant les distances de sécurité et en tenant les fenêtres ouvertes, dans la mesure du possible».

Même si l’activité immobilière est d’ordinaire peu dynamique à cette période de l’année, c’est une bonne nouvelle pour le marché qui va pouvoir préparer l’année prochaine. Reste à savoir si la sortie du confinement prévu, si tout va bien, le 15 décembre, sera aussi dynamique qu’au printemps dernier.

Publié Par Guillaume Errard

Source : immobilier.lefigaro.fr

TERRASSES ET JARDINS

 

Article suivant

»

RETOUR