Les 11 plus hautes tours de demain

Les 11 plus hautes tours de demain

 

Découvrez les 11 projets de tours les plus fous que nous réservent les audacieux architectes de l’époque contemporaine. Tour d’horizon de ces structures qui domineront la skyline des villes d’ici quelques années.

Toujours plus hautes, toujours plus vertigineuses, toujours plus performantes. Mais il est vrai, pas forcément toujours plus belles… Les tours qui seront érigées dans les années à venir donnent déjà le vertige. Les constructeurs et les pays rivalisent de concurrence pour ériger ces nouveaux toits du monde. De quoi oublier rapidement la tour Burj Khalifa, actuelle plus haute construction de l’humanité, qui culmine à 828 m d’altitude à Dubai…

Deux de ces projets prévoient de dépasser le kilomètre de hauteur !

Il s’agit d’abord de l’Azerbaidjan Tower, projet caucasien à l’investissement pharaonique de 2 milliards de dollars, qui mesurera 1 050 mètres et ne verra le jour qu’à la fin de la décennie. Un brin plus proche dans le temps, la Kingdom Tower en Arabie saoudite, attendue pour 2018, devrait atteindre les 1 000 mètres de hauteur. Si leur état d’avancement est variable, les neuf autres constructions les plus importantes verront également le jour au cours de la prochaine décennie.

Leur point commun ? Elles dépassent toutes la barre symbolique des 500 mètres de hauteur. Soit bien plus que la plus haute structure construite en France, à savoir le Centre de transmissions de Rosnay, dans l’Indre, qui culmine à 357 mètres au-dessus du sol.

1ère – Azerbaïdjan Tower : 1 050 mètres

Pharaonique, la future plus haute tour d’Azerbaïdjan, mais également du monde, sera construite par Avesta Consern et disposera de 189 étages. L’Azerbaïdjan Tower culminera à 1050 mètres d’altitude et sera au centre d’un projet qui vise à construire plus de 40 îles artificielles dans la mer Caspienne, sur une surface de plus de 2 000 hectares. Le coût de construction de l’édifice, à lui seul, est estimé à 2 milliards de dollars, tandis que la ville entière exigera un investissement de plus 100 milliards. La société en charge de sa construction prévoit d’entamer le chantier en 2015 pour le finir en 2019. La ville, elle devrait être livrée en 2022.

2ème – Kingdom Tower (Djeddah) : 1 000 mètres

Sur le papier, la Kingdom Tower de Djeddah, en Arabie Saoudite devait atteindre le 1,6 kilomètre de hauteur (soit exactement 1 mile) ; ce qui en aurait fait la plus haute tour de tous les temps, et de loin. Las, les constructeurs ont dû renoncer à un tel record, à cause de l’instabilité des sols. L’édifice, dont l’achèvement est prévu pour 2018, doit mesurer tout de même 1 000 mètres. Il comprendra pas moins de 59 ascenseurs, d’une vitesse de 10 mètres par seconde (35 km/h). Gordon Gill et Adrian Smith en sont les architectes.

3ème – Sky City Tower : 838 mètres

Probablement celle qui sortira de terre le plus vite. La plus haute tour en préfabriqué du monde sera livrée en janvier 2013 à Changsa, capitale de la province chinoise du Hunan. La société BSB, chargée de construire le bâtiment, attend le feu vert du gouvernement chinois pour engager les travaux. Le chantier qui ne devrait durer que trois mois, verra l’édification d’un building de 838 mètres : le plus haut du monde, en attendant la construction de l’Azerbaïdjan tower.

4ème – Ping An Finance Center : 660 mètres

Le building, dont le chantier est entamé depuis 2010 à Shenzhen en Chine, prévoit la construction de 115 étages. La tour, commandée par la société Ping An Insurance est dessinée par le cabinet d’architecture américain Kohn Pedersen Fox. A sa livraison, prévue pour l’année 2015, ce sera le second immeuble le plus haut du pays, juste après la Sky City Tower, si celle-ci voit le jour. S’élevant à une hauteur de 660 mètres, le Ping An Finance Center inclura un hôtel, qui devrait occuper presque la moitié de la tour (307 mètres), soit 66 étages.

5ème – Signature Tower Jakarta : 638 mètres

Ce bâtiment, qui doit comprendre pas moins de 113 étages au-dessus du sol, est destiné à accueillir des bureaux et un hôtel. Le chantier doit débuter cette année, pour une livraison prévue en 2017. L’édifice de 638 mètres, voué à devenir le plus haut de toute l’Indonésie, a été imaginé par les architectes Smallwood, Reynolds et Stewart, ainsi que le cabinet PDW.

6ème – Shanghai Tower : 632 mètres

Avec la poussée des gratte-ciels sur le territoire chinois, Shanghai ne pouvait pas être en reste. La Shanghai Tower, dont le cabinet d’architecture a dessiné les plans, surplombera la ville en 2014 du haut de ses 632 mètres. Confié au constructeur Shanghai Construction, le site offrira une surface exploitable de 380 000 m² en plus des 170 000 m² prévus sous le sol. Une fois le chantier achevé, la tour rejoindra la Jim Mao Tower (420 mètres) et la Shanghai World Financial Center (492 mètres) pour devenir le toit de la métropole chinoise.

7ème – Triple One : 620 mètres

Œuvre de Renzo Piano – à qui l’on doit notamment le désormais célèbre Shard, à Londres -, le Triple One de Séoul doit être mis en chantier cette année également. Un certain flou entoure la réalisation de cet immeuble, dont on sait néanmoins grâce au site Skyscrapers.com qu’il sera haut de 620 mètres, sera entièrement composé de bureaux, et qu’il intégrera un quartier de buildings érigés par d’autres grands architectes. D’après le site Internet, il verra le jour en 2016.

8ème – Wuhan Greenland Tower : 606 mètres

Cet immeuble, qui s’érigera dans le ciel de la ville de Wuhan en Chine, sera composé de 119 étages. En juin 2011, c’est les bureaux d’Adrian Smith et de Gordon Gill, en compagnie de Thornton Tomasetti Engineers, qui ont remporté l’appel d’offre pour construire la gigantesque tour. Leur objectif commun est de faire de ce building un exemple international en matière d’écologie et économie d’énergie.

9ème – Rose Rock International Financial Center : 588 mètres

Dernier né de ces constructions qui rivalisent de démesure, le projet porté par le groupe Rose Rock a été adopté tout récemment, le 12 février, par le Conseil municipal de la ville de Tianjin, en Chine. Selon ses concepteurs, l’immeuble, d’une hauteur de 588 mètres, sera un « chef d’œuvre spectaculaire », au sein d’un quartier d’affaires qui se veut inspiré par le Rochefeller Center de New York. Les architectes de HKS sont en charges de son édification.

10ème : Jakarta Tower : 558 mètres

L’Indonésie et ses 200 millions d’habitants avaient pour but de construire la plus haute tour du monde en 1997. Mais depuis cette date-là, et avec la crise économique qui a traversé l’Asie, le building qui est censé atteindre les 558 mètres de hauteur, est toujours en construction. Si le chantier arrive à terme, la Jakarta Tower sera la tour la plus haute de l’hémisphère sud.

11ème : One World Trade Center : 541 mètres

Le très attendu One World Trade Center, premier building symbolisant la renaissance du site de Ground Zero, à New York, fait son entrée dans ce classement des buildings les plus hauts en construction aujourd’hui. L’immeuble, à usage de bureaux, sera achevé d’ici quelques mois. Mais il est d’ores et déjà le plus haut bâtiment de la ville. Développé par l’Autorité portuaire de New York et conçu par Skidmore Owings & Merrill. A très exactement 1776 pieds (541 mètres), la tour fait référence à la date de déclaration d’indépendance des Etats-Unis.

Source : www.lavieimmo.com

 

Article publié le 30/04/2014 par Terrasses et Jardins

RETOUR