La Tour Eiffel : 125 bougies pour la Dame de fer !

La Tour Eiffel : 125 bougies pour la Dame de fer !

Née à l’occasion de l’exposition universelle de 1889, la plus célèbre tour du monde a fêté son anniversaire le 31 mars. Retour sur les moments phares de cet édifice mythique qui a tout connu, et sur son incroyable construction.

La vénérable Dame de fer fête ses 125 ans. Imaginée par Gustave Eiffel (1832-1923), la Tour Eiffel qui fait désormais la fierté des parisiens a tout connu : des nuages de pollution qui la recouvre les jours où le seuil d’alerte aux particules fines est maximal, à l’arrivée du Tour de France, en passant par les 7 millions de touristes qui la visitent chaque année.

Qui eut cru que la famille royale d’Angleterre fasse partie de ses premiers invités, sans oublier Buffalo Bill, le fameux chasseur de bisons, de passage à Paris avec son cirque? Quatrième site le plus visité de France, le symbole de la France d’une hauteur de 324 mètres en a également vu de toutes les couleurs : d’abord rouge, puis jaune, bleue et enfin marron mordoré, comme à l’heure actuelle.

Sa construction est également entrée dans la légende. Les premières pièces métalliques de la Tour Eiffel ont été posées le 1er juillet 1887 pour offrir ce que la technologie humaine a de plus impressionnant. Le 31 mars 1889, soient 21 mois et 7300 tonnes de fer plus tard, naît l’un des monuments les plus prestigieux et fameux du monde. Une vitesse record si l’on songe aux moyens rudimentaires de l’époque. Le chantier a nécessité le travail de 50 ingénieurs et dessinateurs, 150 ouvriers dans l’usine de Levallois-Perret (où les pièces ont été préparées) et entre 150 et 300 ouvriers sur le chantier. Depuis sa création, près de 250 millions de visiteurs sont venus de tous les coins de la planète la découvrir.

Initialement prévue pour ne durer que vingt ans

Œuvre emblématique de Paris, la tour de 324 mètres qui borde la Seine doit bien sûr son nom à l’entrepreneur qui assuma, seul, les risques de sa mise en œuvre, Gustave Eiffel. Initialement prévue pour ne durer que vingt ans, elle fut sauvée par les expériences scientifiques de son créateur. Ce dernier favorisa les premières transmissions radiographiques, puis de télécommunication: signaux radio de la Tour au Panthéon en 1898, poste radio militaire en 1903, première émission de radio publique en 1925, puis la télévision jusqu’à la TNT plus récemment. «Au fil des décennies, la tour Eiffel a connu des exploits, des illuminations extraordinaires, des visiteurs prestigieux. Site mythique, audacieux, elle a toujours inspiré les artistes, les défis», peut-on lire sur le site officiel qui lui est dédié.

Source : www.lefigaro.fr

Article publié le 04/04/2014 par Terrasses et Jardins

 

RETOUR