Tapis de verdure aux pieds de la Tour Eiffel

Un nouveau parc de 50 hectares entourera la Tour Eiffel d’ici 2024

Un tapis de verdure aux pieds de la Tour Eiffel

TERRASSES ET JARDINS - Nouveau parc de 50 hectares entourera la Tour Eiffel d'ici 2024

Vue aérienne du projet de parc : Site Tour Eiffel © GP+B

VÉGÉTALISATION. Ce mardi 21 mai 2019, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a révélé le lauréat du concours « Projet Grand site Tour Eiffel ». D’ici 2024, un parc entièrement piéton de 50 hectares reliera l’École militaire à la place du Trocadéro.

Un grand poumon vert à Paris d’ici les Jeux Olympiques de Paris en 2024. Ce mardi 21 mai 2019, Anne Hidalgo a présenté le projet lauréat du concours « Projet Grand site Tour Eiffel », organisé par la mairie de Paris et la Société d’exploitation de la Tour Eiffel, en partenariat avec Autodesk. C’est l’architecte américaine Kathryn Gustafson et son projet de grand parc piéton de 50 hectares reliant la place Joffre, près de l’École Militaire, à la place du Trocadéro qui ont été retenus par la maire de Paris. Au total, cette grande ligne verte de plus de 1,5 kilomètre traversera la Seine par le pont d’Iéna en passant par le parvis de la Dame de Fer.
« Je veux faire un grand jardin, unique. Penser à la qualité des matériaux, proposer une seule offre artistique, apporter le même souci écologique, le même confort et les mêmes prestations artistiques. C’est un enjeu très fort« , explique l’architecte, rapporte Le Parisien. Cette dernière s’est « horrifiée » par l’état du site, inadapté aux 140.000 visiteurs quotidiens. Pour Anne Hidalgo, « ce projet sur ce site emblématique encouragera les touristes à venir et à revenir à Paris. Mais il est aussi dédié aux Parisiens« . La date de 2024 n’est pas anodine. La Ville de Paris accueillera les Jeux Olympiques et le site de la Tour Eiffel sera le cadre de la compétition de beach-volley. Selon la maire de Paris, c’est le travail sur « l’enceinte de verre qui sécurise la Tour Eiffel qui nous a donné l’idée d’améliorer l’ensemble de ce quartier« .
« Je veux faire quelque chose de simple« , explique Kathrun Gustafson. Outre l’installation d’une boutique de souvenirs, d’un espace sanitaire et des abris de soleil dans les jardins du Trocadéro, aucune autre infrastructure ne sera mise en place avant les Jeux Olympiques.
Dans le détail, six espaces sont concernés par le projet. Tout d’abord, la place du Trocadéro, la place de Varsovie et la place Joffre deviendront piétonnes, tout comme le pont d’Iéna et la promenade du quai Branly. Rive gauche, le jardin du Champ-de-Mars va être repensé depuis l’École militaire jusqu’au parvis de la Tour Eiffel. Le projet prévoit d’installer un tapis de verdure aux pieds de la Dame de Fer, ainsi que de réaménager les chemins de promenade autour du monument.
 
R.D., le 22/05/2019 à 11:48
Source : batiactu.com

Article suivant

RETOUR